Transition numérique et oligopol…

L’année 1994 fut une anné…

Pronostiquez sur vos sports favo…

          https://1xb…

Côte d'Ivoire: banque digitale, …

La Standard Chartered Ban…

Côte d’Ivoire : Initiation préco…

"Succès assuré" est un de…

Côte d'Ivoire: Un expert en cybe…

Prenant part au lancement…

Stéphane Richard pose la premièr…

Le PDG d'Orange, Stéphane…

Côte d'Ivoire: Ericsson assure l…

Ericsson vient de déploye…

Bénin: Pourquoi le Directeur Gén…

Stephen Blewett vient d'ê…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'…

L'autorité de régulation …

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamar…

Le vendredi dernier, Aure…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 170 autres abonnés

Maroc Telecom connait une forte croissance en Afrique subsaharienne

Maroc Telecom, opérateur historique et leader du marché des télécommunications au Maroc a décidé depuis 2001 d’internationaliser sa croissance. Ainsi depuis la prise de contrôle de l’opérateur historique mauritanien Mauritel (51,5% du capital) en 2001, Maroc Telecom a tissé sa toile en Afrique subsaharienne.

Maroc Telecom, c’est aujourd’hui un portefeuille de 10 filiales dans 9 pays d’Afrique subsaharienne qui sont devenues de véritables relais de croissance pour le groupe. Une véritable alternative à la relative saturation du marché marocain.

A coup d’investissements et d’acquisitions, Maroc Telecom s’est installé en Afrique subsaharienne : 51% du capital d’Onatel (Burkina Faso) en décembre 2006, 51% de Gabon Telecom en février 2007 et 51% de Sotelma (Mali) en juillet 2009.

La stratégie de Maroc Telecom est toute simple : lors des privatisations, le groupe avance des sommes plus élevées que les autres prétendants, tout en étant conscient des potentialités de croissance des entreprises acquises.

Fort de son expérience et succès au Maroc, le groupe va appliquer les mêmes procédés au niveau de ses filiales d’Afrique subsaharienne : modernisation des infrastructures, innovation, baisse régulière des prix et amélioration continue dans la gestion des différents domaines d’activités. Et les résultats n’ont pas tardé en termes de performances financières, d’amélioration de la qualité et de la couverture des réseaux, etc.

En 2014, et suite à l’acquisition de Maroc Telecom par l’émirati Etisalat, ce dernier a cédé à sa filiale marocaine 6 de ses filiales d’Afrique subsaharienne –Bénin, Côte d’Ivoire, Gabon, Niger, Centrafrique et Togo- regroupées sous la marque Moov, pour un montant de 650 millions de dollars. Comme à son habitude, Maroc Telecom a appliqué ses recettes pour développer la croissance de ses nouvelles acquisitions : restructurations, mise à niveau, investissements et adoption de nouvelles règles managériales. Une stratégie qui devrait permettre à ces filiales nouvellement acquises de générer des revenus significatifs durant les années à venir.

Fin mars 2016, le groupe Maroc Telecom comptait 53 millions de clients. Les filiales représentent actuellement plus de 60% du parc clientèle et pèsent 41% du chiffre d’affaires du groupe (contre 20% en 2010). Ainsi, les filiales africaines jouent leur rôle de relai de croissance de l’opérateur historique.

Source : lnt.ma

Laisser un commentaire

À lire absolument

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

La Standard Chartered Bank Côte d'Ivoire devait officiellement présenter, ce jour, à sa clientèle, son concept de "banque digitale". L'événement…

09 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une…

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une plateforme se distingue

"Succès assuré" est un des leaders du soutien scolaire en ligne et via mobile. Au delà de ce rôle précurseur,…

06 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :