Transition numérique et oligopol…

L’année 1994 fut une anné…

Pronostiquez sur vos sports favo…

          https://1xb…

Côte d'Ivoire: banque digitale, …

La Standard Chartered Ban…

Côte d’Ivoire : Initiation préco…

"Succès assuré" est un de…

Côte d'Ivoire: Un expert en cybe…

Prenant part au lancement…

Stéphane Richard pose la premièr…

Le PDG d'Orange, Stéphane…

Côte d'Ivoire: Ericsson assure l…

Ericsson vient de déploye…

Bénin: Pourquoi le Directeur Gén…

Stephen Blewett vient d'ê…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'…

L'autorité de régulation …

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamar…

Le vendredi dernier, Aure…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 171 autres abonnés

Côte d'Ivoire: Comium et GreenN, les employés ont reçu l'assurance du paiement des salaires du mois d'avril

[Notre rédaction suit d’heure en heure les derniers développements consécutifs aux retraits des licences à certains opérateurs en Côte d’Ivoire.] Des débats, houleux à Comium et plus sereins à GreenN, se sont ouverts cette semaine sur l’avenir du personnel des deux sociétés. Les dirigeants ont eu le même langage celui de rassurer les salariés sur le court terme.

Selon nos informations les ex-opérateurs ont donné beaucoup d’assurance au personnel. Ils s’engagent à respecter les contrats conclus avec le personnel jusqu’à leur cessation d’activités.  En conséquence, les salaires du mois d’avril des employés a été déjà provisionné sur les avoirs en banque de Comium et GreenN. Les salariés des deux sociétés, face au retrait de la licence de leur employeur, avaient souhaité entamer des discussions sur leurs droits à payer dès la cessation d’activité mais juridiquement deux problème se posent.

L’ancien contrat reste en vigueur tant qu’il est respecté

Un avocat d’affaire consulté affirme que même si les emplois sont menacés, tant que Comium et GreenN paient les salaires – donc respectent leur part de contrat – les employés ne peuvent pas réclamer de droits.

En garantissant les salaires d’avril, les deux opérateurs s’offrent un bol d’air frais. Ils taisent la pression interne et se concentrent sur d’éventuelles négociations avec le gouvernement sur l’attribution de la quatrième licence globale ou concluent une fusion à l’arrachée entre opérateurs sortants.

Si en mai, par contre le processus de liquidation des deux sociétés est engagé, alors viendra l’heure du paiement des droits des travailleurs et du remboursement de tout ou partie des autres créanciers.

En cas de fusion, les employés repris signeront un nouveau contrat avec la nouvelle entité

Dans l’hypothèse d’une fusion ou d’une reprise du personnel par un nouvel entrant (comme semble l’indiquer les autorités ivoiriennes) sur le marché de la téléphonie mobile en Côte d’ivoire, les employés gardés seront amenés à signer un nouveau contrat avec le repreneur quand les droits de compression des autres seront payés par le liquidateur.

Laisser un commentaire

À lire absolument

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

La Standard Chartered Bank Côte d'Ivoire devait officiellement présenter, ce jour, à sa clientèle, son concept de "banque digitale". L'événement…

09 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une…

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une plateforme se distingue

"Succès assuré" est un des leaders du soutien scolaire en ligne et via mobile. Au delà de ce rôle précurseur,…

06 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :