Airtel Africa: Christian de Fari…

Selon le bimensuel La let…

Sénégal: Wari perd définitivemen…

L'information a fait l'ef…

Sommet YouthConnekt 2017 de Kiga…

Le sommet YouthConnect de…

Bénin: L'heure est aux taxis con…

Le 3 juillet 2017, le gou…

Monetique: La carte prépayée Abi…

Weblogy la société éditri…

Côte d'Ivoire: Requiem pour Alin…

L'ex-géant des télécommun…

Cameroun: MTN inaugure une nouve…

MTN a mis les petits plat…

Congo: Le câble WACS reparé

Il y a environ plus de 2 …

Benin: Çà chauffe dans les téléc…

Les opérateurs des téléco…

Côte d'Ivoire: Orange Money, de …

Le service Orange Money c…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 295 autres abonnés

Côte d’Ivoire: Retrait des licences, les réseaux sociaux s'affolent, Comium refuse de "mourir" et demande à son tour la 4ème licence à l’ARTCI

La décision du 29 mars 2016 relative au retrait des licences à Comium, GreenN, Café Mobile et Warid par l’autorité de régulation (ARTCI) continue de faire des vagues. D’aucuns avaient cru a un poisson d’avril avant de constaté que la décision longtemps annoncée avait effectivement été rendue publique via des canaux officiels. La direction de Koz (Comium) a aussitôt réagi laissant présager une grosse bataille médiatico-juridique.

Comme il fallait s’y attendre, l’Autorité de régulations des télécommunications / TIC de Côte d’Ivoire a décidé du retrait des licences à 4 opérateurs exerçant dans les télécoms en Côte d’Ivoire à compter du 1er avril. Ces opérateurs ont 30 jours à partir de la date de communication de ladite décision avant l’arrêt total de leurs activités sur toute l’étendue du territoire et l’apposition de scellés sur tous leurs biens meubles et immeubles.

L’onde de choc 

Les réseaux sociaux ce sont emparés de l’affaire. Très peu de personnes défendent l’ARTCI qui la main sur le coeur jure que son arrêt est en faveur des consommateurs et de l’économie numérique. La plupart pensent que Comium et Green les principales victimes avaient des tarifs très intéressants pour les moins nantis. Avec cette nouvelle consentration du marché, beaucoup pensent que le gouvernement agit pour augmenter les marges des opérateurs les plus riches et jouent contre l’intérêt des consommateurs.

Par ailleurs, que va-t-on faire des salariés directs et indirects de ces opérateurs qui de façon consolidée gèrent près de 1,2 millions d’abonnés et font vivre entre 2000 et 3000 personnes?

Koz contre-attaque 

La direction de KOZ a réagi dans un communiqué. Elle exprime sa grande surprise et son étonnement face à ce qu’elle qualifie de décision présentant »d’importantes insuffisances techniques et légales ». L’opérateur libanais affirme être détentrice d’une licence valable jusqu’en 2026. La société serait donc dans ses droits pour exercer sur le territoire pendant encore dix ans. L’entreprise placée en redressement judiciaire aurait proposé un calendrier échelonné qui court jusqu’à 2018 pour le règlement total de ses dettes vis-à-vis de l’Etat de Côte d’Ivoire.

wp-1459647906398.jpg

Forte également de son rang actuel de 4ème opérateur, elle demande au gouvernement pour réparer cette injustice à elle faite de lui accorder la dernière licence globale mise en vente et dont on attend toujours l’heureux élu de l’appel d’offres de sélection lancé en septembre 2015.
L’ARTCI quant à elle a publié les différentes décisions sur son site web. Les différents mis en cause sont sommés d’arrêter de vendre leurs produits mais ont obligation de maintenir les services fournis à leurs abonnés sur 30 jours. Les opérateurs concernés par cette mesure sont CELCOM (Warid CI), AIRCOMM (Niamoutie Telecom), ORICEL (Greenn) et COMIUM (Koz).

Boris Odilon BLE

  1. Jo.Medar Reply

    ça sent une odeur médiatique, mais attendons de voir la Suite. pour moi je sais que l’argent fera la différence.

    1. ict4africa Reply

      C’est vrai que le gouvernement a engrangé 175 milliards en décembre 2015 pour les nouvelles licences et souhaire encore 50 milliards avec un 4ème opérateur global. On voit mal comium qui doit déjà 30 milliards, trouver 50 millards pour s’adjuger le précieux sésame.

      1. Jo.Medar Reply

        C’est un peu le problème qui se pose. Vu le refus de Comium de jeter l’éponge.

Laisser un commentaire

À lire absolument

Airtel Africa: Christian de Faria démissionne

Airtel Africa: Christian de Faria démissionne

Selon le bimensuel La lettre du continent, le français Christian de Faria aurait démissionné de son poste de patron des…

11 Oct 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

L'information a fait l'effet d'une bombe dans les télécoms ce matin. Dans un communiqué officiel, Millicom annonce la fin du…

31 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Le sommet YouthConnect de Kigali (19 au 21 juillet 2017) est l'occasion pour de nombreux jeunes africains de participer à…

21 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Le 3 juillet 2017, le gouvernement béninois a lancé en grande pompe le projet "Bénin taxi". Un concept moderne de…

06 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :