Airtel Africa: Christian de Fari…

Selon le bimensuel La let…

Sénégal: Wari perd définitivemen…

L'information a fait l'ef…

Sommet YouthConnekt 2017 de Kiga…

Le sommet YouthConnect de…

Bénin: L'heure est aux taxis con…

Le 3 juillet 2017, le gou…

Monetique: La carte prépayée Abi…

Weblogy la société éditri…

Côte d'Ivoire: Requiem pour Alin…

L'ex-géant des télécommun…

Cameroun: MTN inaugure une nouve…

MTN a mis les petits plat…

Congo: Le câble WACS reparé

Il y a environ plus de 2 …

Benin: Çà chauffe dans les téléc…

Les opérateurs des téléco…

Côte d'Ivoire: Orange Money, de …

Le service Orange Money c…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 295 autres abonnés

Ce que je pense des véhicules autonomes de type Google car

Le véhicule autonome de Google appelé Google Car a connu son premier accident. La scène s’est déroulée le 14 février 2016 en Californie (Etats-Unis d’Amérique).

googleearly-vehicle-lores.jpg

Prototype du google car

Selon les responsables du projet, la Google Car aurait été gênée à un carrefour par des sacs jetés sur la route lors de son engagement à droite. Le véhicule autonome sans pilote est rentré en collision avec un bus venant en sens inverse, sur la route californienne d’El Camino Real. Fort heureusement, on ne dénombre aucun blessé. Bien vrai que le bus roulait en sens inverse, la direction de Google admet toutefois la responsabilité de l’ordinateur, qui « espérait » un freinage du bus avant le choc.

Ce petit incident sans gravité rappelle toutefois le problème de la cohabitation entre voitures autonomes et voitures manuelles sur les routes, surtout en cas d’aléas et/ou imprévus climatiques et géographiques. L’ordinateur ne pourra jamais avoir la même réaction que l’homme même si la Google Car enregistre moins d’accidents que les voitures normales (d’après les essais). Même les ingénieurs chargés du code informatique déterminant la « gravité » d’un accident en voient la limite : rien ne remplace un conducteur à l’heure actuelle.

Ainsi, pour réduire au minimum les risques d’accident, Google a renforcé son équipe : 170 ingénieurs et spécialistes des logiciels travaillent désormais sur le projet de voiture autonome. Google a recruté chez des potentiels concurrents comme Tesla, et chez des constructeurs automobiles de renom comme Ford ou encore de General Motors. On attend donc le résultat de l’expertise de tous ces ingénieurs, sachant que la machine ne pourra jamais remplacer l’homme dans certaines situations dites « imprévues ».

Boris Odilon Blé

Laisser un commentaire

À lire absolument

Airtel Africa: Christian de Faria démissionne

Airtel Africa: Christian de Faria démissionne

Selon le bimensuel La lettre du continent, le français Christian de Faria aurait démissionné de son poste de patron des…

11 Oct 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

L'information a fait l'effet d'une bombe dans les télécoms ce matin. Dans un communiqué officiel, Millicom annonce la fin du…

31 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Le sommet YouthConnect de Kigali (19 au 21 juillet 2017) est l'occasion pour de nombreux jeunes africains de participer à…

21 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Le 3 juillet 2017, le gouvernement béninois a lancé en grande pompe le projet "Bénin taxi". Un concept moderne de…

06 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :