Airtel Africa: Christian de Fari…

Selon le bimensuel La let…

Sénégal: Wari perd définitivemen…

L'information a fait l'ef…

Sommet YouthConnekt 2017 de Kiga…

Le sommet YouthConnect de…

Bénin: L'heure est aux taxis con…

Le 3 juillet 2017, le gou…

Monetique: La carte prépayée Abi…

Weblogy la société éditri…

Côte d'Ivoire: Requiem pour Alin…

L'ex-géant des télécommun…

Cameroun: MTN inaugure une nouve…

MTN a mis les petits plat…

Congo: Le câble WACS reparé

Il y a environ plus de 2 …

Benin: Çà chauffe dans les téléc…

Les opérateurs des téléco…

Côte d'Ivoire: Orange Money, de …

Le service Orange Money c…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 295 autres abonnés

Global Group Voice (GVG), pionnier du financement innovant en Afrique

Pour le moment, il n’existe pas de définition unique d’un mécanisme novateur de financement du développement. Le Groupe pilote sur les financements innovants, créé en 2006, le définit comme tout mécanisme complémentaire de l’aide publique au développement, prévisible et stable, et étroitement lié à l’idée de bien public mondial.

A défaut d’une définition précise, de nombreuses études considèrent toute nouvelle forme de financement non conventionnel comme un mécanisme novateur. Le Groupe pilote, qui a pour objectif de promouvoir les financements innovants du développement a dénombré 8 mécanismes de ce type de financement.

Il s’agit de la taxe sur les billets d’avion (assurant un meilleur accès aux soins de santé dans les pays en développement), la Facilité de financement internationale pour la vaccination (IFFIm), la taxe sur les transactions financières, les Garanties d’achats futurs (AMC, en anglais), le mécanisme de gestion de la dette (Debt2Health), la taxe mondiale sur les échanges de devises, le Fonds de contrepartie GAVI et , le plus médiatisé de tous, la taxe carbone.

Cette liste n’est en aucun cas exhaustive, en ce sens que les défis auxquels font face les pays en développement demeurent multiples et complexes. Par conséquent, les quêtes de solution doivent être constantes et dynamiques. Donc, le modèle développé par GVG en Afrique subsaharienne peut, dans un avenir proche, recevoir l’assentiment du Groupe pilote, qui encourage la mise en place de projets pilotes en matière de financement innovant, pour rallonger la liste de mécanismes susmentionnée.

En effet, GVG est la toute première entreprise à avoir introduit en Afrique subsaharienne des solutions qui rendent possible ce financement et en garantissent l’efficacité. Depuis 1998, la société multinationale développe une expertise unique dans le domaine très pointu du contrôle gouvernemental du data télécom en Afrique, à des fins de régulation et d’optimisation des recettes. Ainsi, le modèle GVG, basé sur les télécoms, propose des mécanismes susceptibles d’assurer des flux plus automatiques et réguliers de financement et permet de générer des sommes importantes.

Cela représente du pain bénit pour les pays dans lesquels GVG intervient, dont la Guinée-Conakry, le Rwanda et le Congo, qui profitent ainsi de la diversification de leur système de recouvrement fiscal, ainsi que de l’élargissement de leur assiette fiscale, tout en ayant à leur disposition d’autres sources de financement pour adresser les problématiques de développement, d’éducation, de santé, d’infrastructure, etc.

Pour de nombreux pays à faible revenu, à l’instar de ceux de l’Afrique subsaharienne, l’aide publique au développement (APD) reste une source importante de financement de leur développement, compte tenu de la faiblesse de l’épargne intérieure et de leur accès limité aux flux de capitaux privés. Les mécanismes de financement innovant apparaissent donc comme une nécessité dans le contexte des objectifs du millénaire et de la réduction de l’aide internationale. Cette aide internationale a aussi souvent tendance à alimenter le cercle vicieux de la corruption et à instaurer une dépendance chez les pays bénéficiaires de cette aide.

Les revenus générés par le modèle GVG sont, d’une part, prévisibles et stables ‒ permettant ainsi de répondre aux besoins de financement à long terme ‒ et complémentaires de l’aide publique au développement traditionnelle d’autre part. Il s’agit là de deux caractéristiques essentielles des mécanismes de financement innovants. De plus, les solutions GVG, ainsi que le prélèvement sur les appels internationaux entrants, se distinguent des autres mécanismes de financement innovants (financement sur les marchés privés, bonds de la diaspora, taxation des émissions de gaz à effet de serre, etc.), dans la mesure où elles n’impliquent pas d’endettement pour l’État.

Par ailleurs, dans son étude sur la situation économique et sociale dans le monde datant de 2012, le Groupe pilote précise que l’annulation de la dette des pays surendettés n’est pas considérée comme un financement innovant pour le développement, puisqu’elle ne génère pas directement de nouveaux flux financiers. « Dans l’ensemble, le montant des ressources générées grâce à ces mécanismes est pour l’instant modeste », informe le Groupe pilote, qui est la principale plate-forme de discussion et d’échange de bonnes pratiques sur les financements innovants, et qui rassemble une soixantaine de pays, des organisations internationales, des ONG et des fondations.

Joseph NARCISSE

Journaliste économique

Laisser un commentaire

À lire absolument

Airtel Africa: Christian de Faria démissionne

Airtel Africa: Christian de Faria démissionne

Selon le bimensuel La lettre du continent, le français Christian de Faria aurait démissionné de son poste de patron des…

11 Oct 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

L'information a fait l'effet d'une bombe dans les télécoms ce matin. Dans un communiqué officiel, Millicom annonce la fin du…

31 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Le sommet YouthConnect de Kigali (19 au 21 juillet 2017) est l'occasion pour de nombreux jeunes africains de participer à…

21 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Le 3 juillet 2017, le gouvernement béninois a lancé en grande pompe le projet "Bénin taxi". Un concept moderne de…

06 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :