Bénin: Pourquoi le Directeur Gén…

Stephen Blewett vient d'ê…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'…

L'autorité de régulation …

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamar…

Le vendredi dernier, Aure…

50 startups africaines de l'écon…

Le 5ème sommet Union Euro…

Airtel Africa: Christian de Fari…

Selon le bimensuel La let…

Sénégal: Wari perd définitivemen…

L'information a fait l'ef…

Sommet YouthConnekt 2017 de Kiga…

Le sommet YouthConnect de…

Bénin: L'heure est aux taxis con…

Le 3 juillet 2017, le gou…

Monetique: La carte prépayée Abi…

Weblogy la société éditri…

Côte d'Ivoire: Requiem pour Alin…

L'ex-géant des télécommun…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 268 autres abonnés

Ghana: Le système anti-fraude de Global Voice Group dépasse les attentes du gouvernement en lui rapportant des revenus supplémentaires

En République du Ghana, tout comme dans le reste de l’Afrique, l’expansion de l’industrie du mobile a attiré de nombreux opportunistes désireux de tirer profit, par l’intermédiaire de moyens illégaux, des millions de minutes d’appels internationaux qui sont terminés sur les différents réseaux mobiles du pays chaque année.

En 2010, la fraude dite « de bypass » était monnaie courante et les opérateurs légitimes voyaient des sommes substantielles leur échapper pour finir dans les les poches des fraudeurs. En août de la même année, un total de 7 276 numéros frauduleux avait été détecté sur les réseaux des opérateurs locaux. Préoccupé par les statistiques relatives à la fraude, le ministre des communications de l’époque, M. Haruna Iddrisu, avait donné au régulateur ghanéen des télécommunications, la National Communication Authority (NCA), l’ordre d’assister les opérateurs dans leur combat contre la fraude.

La NCA avait cependant déjà engagé une campagne anti-fraude. Dans le cadre de cette campagne, le régulateur ghanéen avait formé un partenariat avec Global Voice Group (GVG) en vue de mettre en œuvre un système de vérification du trafic des télécoms qui permettrait de détecter et de déconnecter les lignes frauduleuses. L’initiative de la NCA n’a pas tardé à produire des résultats positifs. Suite à la mise en œuvre des technologies de gouvernance des télécoms de GVG, l’autorité a saisi 8 792 cartes SIM illégales et a arrêté deux opérateurs clandestins, dont un citoyen britannique en possession de 3 000 cartes SIM.

Ces opérations anti-fraude n’ont pas seulement stimulé le revenu des opérateurs, mais également celui du gouvernement. En effet, trois mois seulement après la mise en œuvre du système de vérification du trafic de GVG, le gouvernement avait collecté plus de US$14 millions, uniquement grâce à l’amélioration de la gestion de la fraude. Bien que l’objectif principal de la NCA n’ait pas été de créer des recettes supplémentaires, mais plutôt de réduire la fraude afin de protéger les intérêts des opérateurs locaux, l’augmentation du nombre d’appels internationaux terminés via des lignes légales a permis au gouvernement de percevoir le revenu généré par ces appels.

Ce revenu supplémentaire était le bienvenu, dans la mesure où, en mai 2010, M. le ministre Iddrisu avait annoncé que le gouvernement ghanéen subissait des pertes de US$5,8 millions par mois en raison de la fraude de bypass, une somme qui aurait pu être utilisée pour financer le développement du pays. Au vu de ces résultats, M. Iddrisu à déclaré que le système de supervision des volumes d’appels internationaux installé au Ghana par GVG avait stimulé l’économie du pays de manière considérable.

Mais cela n’est pas tout. Dans le cadre du projet de vérification du trafic mis en place par GVG, le gouvernement ghanéen a augmenté à US$0,19 par minute le tarif minimum que les opérateurs pouvaient demander pour la terminaison d’appels internationaux sur leurs réseaux. Le gouvernement avait prévu que cela lui permettrait de percevoir US$60 millions de plus chaque année. La bonne nouvelle est que cette augmentation du tarif de terminaison ne s’applique qu’aux transporteurs internationaux et n’affecte en rien les consommateurs locaux.

Par conséquent, les services de télécommunications au Ghana demeurent parmi les moins chers et les plus accessibles d’Afrique, tout en générant un revenu substantiel pour les opérateurs et le gouvernement. Les opérations anti-fraude de GVG, associées à l’augmentation et à la supervision des tarifs de terminaison, ont contribué plus de US$233 millions au budget national du Ghana sur la durée du contrat que la NCA avait signé avec GVG. Ce revenu supplémentaire important que GVG a aidé à créer n’implique pas de dette pour le gouvernement et réduit la dépendance du pays à l’aide étrangère lorsqu’il s’agit de financer des projets de développement.

Le succès de l’initiative de la NCA en ce qui concerne la vérification du trafic international entrant des télécoms la lutte contre la fraude par le biais de l’intégration judicieuse des TIC a poussé les régulateurs d’autres pays africains à solliciter les conseils et l’expertise de leur homologue ghanéen. Rien qu’en 2011, la NCA a reçu des délégations venant du Sénégal, de Tanzanie et d’Ouganda. De plus, la vision de la NCA et son adaptabilité lui ont valu le Prix du Meilleur Régulateur des Télécoms de 2011, un prix international institué afin de récompenser l’excellence dans la gestion des télécommunications in Afrique.

Laisser un commentaire

À lire absolument

Bénin: Pourquoi le Directeur Général de MTN est devenu la…

Bénin: Pourquoi le Directeur Général de MTN est devenu la cible des autorités?

Stephen Blewett vient d'être notifié partant de gré ou de force au plus tard le 24 Novembre 2017 du Bénin.…

17 Nov 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'une sanction de 134 milliards de…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'une sanction de 134 milliards de FCFA

L'autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (ARCEP) du Bénin ne va pas de mains mortes dans…

09 Nov 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamarou nommée Ministre, les acteurs des…

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamarou nommée Ministre, les acteurs des TIC s'en réjouissent

Le vendredi dernier, Aurelie Adams Soulé Zoumarou, ex-Senior Policy Manager pour l'Afrique au GSMA (Association des opérateurs mobiles) a été…

30 Oct 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

50 startups africaines de l'économie numérique recherchées pour le 6ème…

50 startups africaines de l'économie numérique recherchées pour le 6ème forum d'affaires UE-Afrique

Le 5ème sommet Union Européenne - Afrique se tiendra les 29 et 30 Novembre prochain à Abidjan en Côte d'Ivoire.…

18 Oct 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :