Transition numérique et oligopol…

L’année 1994 fut une anné…

Pronostiquez sur vos sports favo…

          https://1xb…

Côte d'Ivoire: banque digitale, …

La Standard Chartered Ban…

Côte d’Ivoire : Initiation préco…

"Succès assuré" est un de…

Côte d'Ivoire: Un expert en cybe…

Prenant part au lancement…

Stéphane Richard pose la premièr…

Le PDG d'Orange, Stéphane…

Côte d'Ivoire: Ericsson assure l…

Ericsson vient de déploye…

Bénin: Pourquoi le Directeur Gén…

Stephen Blewett vient d'ê…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'…

L'autorité de régulation …

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamar…

Le vendredi dernier, Aure…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 170 autres abonnés

Marc Rennard : «200 opérateurs en Afrique, c’est absurde!»

Le Vice-Président de l’opérateur français Orange pour la zone Afrique, Moyen-orient et Asie était le samedi dernier l’invité de l’émission Éco d’ici Éco d’ailleurs sur la radio RFI.

Répondant aux questions des journalistes Jean-Pierre Boris de RFI et Frédérique Maury de Jeune Afrique, Marc Rennard a donné sa lecture de la situation de l’industrie de la téléphonie mobile en Afrique. Il a indiqué qu’aujourd’hui le secteur connaissait une situation absurde avec près de 200 opérateurs qui opèrent sur le continent dont la population est estimé à 500 millions de personnes.

Dans ses 17 territoires africains, le groupe français cherche à être premier ou deuxième selon Marc Rennard. Par conséquent, la compréhension de la vente d’Orange Ouganda à Africell, devient plus clair. Il a aussi confirmé le retrait annoncé d’Orange dans Telkom Kenya qui peine à s’imposer devant Safaricom et Airtel.

Par ailleurs, il a  indiqué qu’à l’exception du Togo ou de l’Ethiopie qui présentent encore des opportunités en termes de nouvelles licences, il n’y a pas d’intérêts pour les états d’octroyer de nouvelles licences. Son groupe ne se fait donc pas d’illusion sur les perspectives d’élargissement de son empreinte en Afrique. Il ne croit pas à des achats massifs de licences ou à des acquisitions prometteuses dans le secteur même s’il continue de croire en l’Afrique où il enregistre une croissance de 7%.

La plus grande satisfaction viendrait du mobile money. Orange Money qui comptait 12 millions d’utilisateurs en 2014, devrait doublé le nombre de comptes actifs cette année. Des milliers de kiosques de ce service sont disponibles dans de nombreuses localités où la marque est présente. C’est pourquoi en Afrique de l’Ouest, une candidature pour être un Emetteur de Monnaie Électronique, a été introduite par Orange auprès de la BCEAO (Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest). Cela devrait faciliter encore plus l’inclusion financière et les paiements à l’étranger via le téléphone.

Laisser un commentaire

À lire absolument

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

La Standard Chartered Bank Côte d'Ivoire devait officiellement présenter, ce jour, à sa clientèle, son concept de "banque digitale". L'événement…

09 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une…

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une plateforme se distingue

"Succès assuré" est un des leaders du soutien scolaire en ligne et via mobile. Au delà de ce rôle précurseur,…

06 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :