Transition numérique et oligopol…

L’année 1994 fut une anné…

Pronostiquez sur vos sports favo…

          https://1xb…

Côte d'Ivoire: banque digitale, …

La Standard Chartered Ban…

Côte d’Ivoire : Initiation préco…

"Succès assuré" est un de…

Côte d'Ivoire: Un expert en cybe…

Prenant part au lancement…

Stéphane Richard pose la premièr…

Le PDG d'Orange, Stéphane…

Côte d'Ivoire: Ericsson assure l…

Ericsson vient de déploye…

Bénin: Pourquoi le Directeur Gén…

Stephen Blewett vient d'ê…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'…

L'autorité de régulation …

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamar…

Le vendredi dernier, Aure…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 171 autres abonnés

Appolinaire Compaoré contrattaque

Appolinaire compaoré, président de Planor Afrique

Appolinaire Compaoré, Président de Planor Afrique

Se sentant injustement visé par des critiques de la presse, qu’il qualifie «d’infondées», Appolinaire Compaoré, le Président de Planor Afrique, a décidé de dire sa part de vérité dans une interview exclusive à paraitre dans Reseau Telecom. Sur l’affaire Alpha Telecom, il s’étonne qu’on l’accuse d’avoir utilisé des moyens détournés pour s’adjuger la troisième licence mobile du Mali. «Notre offre était de 55 milliards de francs FCFA (environ 84 millions d’euros), nos concurrents ont proposé 25 milliards et 10 milliards, pourquoi voulez-vous que ce soit à eux qu’on attribue la licence» retorque-t-il? A la question de savoir pourquoi, Alpha Telecom n’a toujours pas commencé à opérer, il explique avec force de détails, avoir eu des soucis avec son ex-associé local qui n’est autre que Cissé Komé. Il l’accuse d’ailleurs de vouloir s’approprier 40% de l’entreprise sans débourser de l’argent. «Toutes les fois où Komé a été sommé de faire fasse à ses engagements, il a été défaillant» ajoute-t-il. Pour Appolinaire Compaoré c’est très clair, il fallait trouver d’autres partenaires financiers pour avancer. «D’ici la fin du mois de mars vous verrez, nous allons commencé à opérer» se voit-il confiant.

Quant à l’autre affaire, Telecel Faso, «ne vous fiez pas à ce que les gens disent, tout est reglé», affirme-t-il avec le sourire. Selon lui un accord a été trouvé avec Maroc Telecom, repreneur des filiales francophones d’Etisalat à qui Dossongui Koné, a vendu ses actions. La raison qui a facilité cela c’est que Maroc Telecom a déjà une licence mobile au Burkina Faso et ne pouvait prétendre à une deuxième. D’ailleurs, il fait la confidence qu’une partie des 35 milliards de francs CFA levé dernièrement sur le marché financier servirait aussi à vider ce contentieux vieux d’une décennie.

Laisser un commentaire

À lire absolument

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

La Standard Chartered Bank Côte d'Ivoire devait officiellement présenter, ce jour, à sa clientèle, son concept de "banque digitale". L'événement…

09 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une…

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une plateforme se distingue

"Succès assuré" est un des leaders du soutien scolaire en ligne et via mobile. Au delà de ce rôle précurseur,…

06 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :