Transition numérique et oligopol…

L’année 1994 fut une anné…

Pronostiquez sur vos sports favo…

          https://1xb…

Côte d'Ivoire: banque digitale, …

La Standard Chartered Ban…

Côte d’Ivoire : Initiation préco…

"Succès assuré" est un de…

Côte d'Ivoire: Un expert en cybe…

Prenant part au lancement…

Stéphane Richard pose la premièr…

Le PDG d'Orange, Stéphane…

Côte d'Ivoire: Ericsson assure l…

Ericsson vient de déploye…

Bénin: Pourquoi le Directeur Gén…

Stephen Blewett vient d'ê…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'…

L'autorité de régulation …

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamar…

Le vendredi dernier, Aure…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 170 autres abonnés

500 millions d'abonnés au mobile d'ici 2020 en Afrique Subsaharienne

gsma

L’association mondiale des opérateurs mobile – GSMA – vient de publié l’édition 2014 de son rapport sur l’économie mobile en Afrique subsaharienne. Selon cette association se sont près d’un demi milliard d’abonnés au mobile qui seraient dénombrés en 2020 dans cette région. Ce rapport annonce également que l’Afrique subsaharienne sera l’endroit du monde qui connaitra la plus forte croissance en connexion de smartphones dans les 6 prochaines années. En 2020, ce sont en somme, 525 millions de smartphones que seront connectés via les réseaux de téléphonie mobile.

On comprend aisément pourquoi beaucoup d’équipementiers et opérateurs se tournent vers la fabrications de terminaux mobile et ciblent l’Afrique. Car en réalité, tous veulent profiter de la croissance que continue d’afficher ce contient malgré certains risques liés aux conflits et à un cadre règlementaire à améliorer.

Concernant le cadre règlementaire. le GSMA appelle encore de tous ses voeux la suppression de taxes sur les communications entrantes dans les pays africains comme le Ghana, le Kenya et le Tchad. Ceci afin de permettre un meilleur impact des activités des opérateurs sur les populations. Dans ces pays, les opérateurs seraient amputés d’environ 25% de leurs revenus à cause des taxes.

Il est à noter que beaucoup d’investissements dans le domaine technologique et social en Afrique subsaharienne se voient parfois freinés à cause de la pression fiscale exercée sur les opérateurs. On note une dégradation de la qualité des réseaux mobiles, un retard dans la mise à disposition de certains services innovants et un budget limité pour les oeuvres caritatives.

Laisser un commentaire

À lire absolument

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

Côte d'Ivoire: banque digitale, rendez-vous manqué pour la Standard Chartered

La Standard Chartered Bank Côte d'Ivoire devait officiellement présenter, ce jour, à sa clientèle, son concept de "banque digitale". L'événement…

09 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une…

Côte d’Ivoire : Initiation précoce à l’entreprenariat dans les TIC, une plateforme se distingue

"Succès assuré" est un des leaders du soutien scolaire en ligne et via mobile. Au delà de ce rôle précurseur,…

06 Fév 2018 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :