Côte d'Ivoire: Un expert en cybe…

Prenant part au lancement…

Stéphane Richard pose la premièr…

Le PDG d'Orange, Stéphane…

Côte d'Ivoire: Ericsson assure l…

Ericsson vient de déploye…

Bénin: Pourquoi le Directeur Gén…

Stephen Blewett vient d'ê…

Bénin: L'opérateur MTN menacé d'…

L'autorité de régulation …

Bénin: Aurelie Adams Soulé Zamar…

Le vendredi dernier, Aure…

50 startups africaines de l'écon…

Le 5ème sommet Union Euro…

Airtel Africa: Christian de Fari…

Selon le bimensuel La let…

Sénégal: Wari perd définitivemen…

L'information a fait l'ef…

Sommet YouthConnekt 2017 de Kiga…

Le sommet YouthConnect de…

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 267 autres abonnés

Mohamadou SAIBOU : L'homme qui veut faire de l'ESMT un centre d’excellence de rang mondial

dg esmt_recadré

Mohamadou Arabani SAIBOU, Directeur Général de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications

Silence, on travaille ! L’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT) de Dakar fait son petit bonhomme de chemin dans le monde de l’enseignement, de la Formation et  de la recherche en TIC  en Afrique. Efficace, presque discrète, elle allie cependant le calme nécessaire à la quête du savoir et l’excellence pour former les cerveaux dont l’Afrique a besoin. Dans cette interview, le Directeur Général, M. Mohamadou Arabani  SAIBOU rappelle le rôle important que joue son institution pour doter les états africains de cadres télécoms/TIC compétents.

Réseau Telecom Network (RTN). Pouvez-vous nous présenter l’ESMT et ses formations?

Mohamadou Arabani SAIBOU (MAS) : L’École Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT), basée à Dakar, est le fruit de la collaboration née il y a plus de 30 ans entre sept pays de la sous-région (Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal), est présente dans quatre domaines d’activité.

D’abord, l’ESMT forme des Ingénieurs, des mastères spécialisés et des techniciens supérieurs en Télécommunications/TIC, répartis sur son campus de Dakar (1000 étudiant)s, et  sur ses  sites secondaires (300 étudiants),  installés dans cinq pays de la sous-région (Niger, Burkina Faso, Guinée Conakry, Bénin, Togo). L’école, ensuite, accompagne les acteurs de l’écosystème TIC  à travers des séminaires, des ateliers, des séances de renforcement de capacités. Elle propose aussi un troisième domaine d’activité, son expertise/conseil.

Dernier grand domaine d’activité de l’ESMT, la  recherche –développement, où l’ESMT travaille sur des projets de recherche pour mettre au service de l’Afrique, des solutions et applications innovantes  à même de contribuer au développement de notre continent.

RTN : Quelles sont les conditions pour faire ses études à l’ESMT ?

MAS : Dans le souci de garantir la qualité, les compétences et les performances de nos lauréats, nous avons mis en place un recrutement essentiellement basé sur les concours d’entrée.

Certains parcours sont ouverts aux professionnels, sur la base des dossiers complétés par des entretiens.

RTN: Les écoles occidentales ont la côte au niveau de la formation supérieure, comment comptez-vous résister par rapport à cela?

MAS : C’est vrai que nous avons des concurrents, comme dans toute activité, mais aussi des partenaires. Ces concurrents ou souvent concurrents-partenaires, nous viennent essentiellement de l’Afrique du Nord, de l’Europe et de l’Amérique du Nord. En termes de compétences et de potentiel, le jeune Africain, formé à l’ESMT, ne souffre d’aucun complexe par rapport au jeune Européen, formé dans des institutions du Nord.

Des structures du nord, où de certains pays émergents tel que l’Inde, viennent recruter à l’ESMT, c’est le cas du Groupe COMVIVA, qui vient de recruter 5 jeunes Ingénieurs de l’ESMT avant même la fin de leurs parcours académiques !

Pour résister, notre stratégie est basée sur des enseignants chercheurs compétents, des laboratoires de dernière génération, des contenus pédagogiques en phase avec les besoins du marché et une sélection rigoureuse à l’entrée. Au savoir et au savoir-faire, nous leur apprenons le savoir-être. Ce qui se traduit, en termes de comportement, d’état d’esprit et de créativité. Nous leur donnons également les outils pour entreprendre par eux-mêmes.

RTN : Quelle est la politique d’insertion dans la vie active de vos étudiants ?

MAS : Au-delà des professionnels que nous formons qui n’ont pas de problèmes d’insertion, il y a ces jeunes, très compétents, talentueux qui, avant même la fin du cycle, à travers leurs stages, ont déjà leur premier emploi, un projet de contrat ou d’embauche par rapport au travail qu’ils ont eu à faire en entreprise. Aujourd’hui, une grande majorité de nos lauréats ont un emploi avant les premiers 6 mois, après leur sortie de l’école. Certains, avant même de soutenir leurs mémoires de fin d’études, ont été déjà coptés. Il y a aussi la stratégie mise en place avec certains de   nos partenaires consistant à sponsoriser certains  étudiants, et cela leur permet de coopter ces talents dès leur entrée  à l’ESMT. Enfin, nous donnons à nos Lauréats les outils leur permettant d’entreprendre eux-mêmes, en créant leurs propres structures. Les opportunités sont énormes dans le secteur  des TIC et nos lauréats en sont conscients.

RTN : Quels sont défis majeurs actuels de l’ESMT?

MAS : Nous avons fêté nos 30 ans en 2011. Nous avons fait une analyse de notre parcours, jalonné de succès et de réussites. Aujourd’hui, on se projette dans l’avenir, en disant qu’est-ce que nous voulons être dans les années à venir ? Notre ambition, c’est de donner à l’ESMT une envergure régionale, continentale, voire même mondiale : faire de cette école, un centre d’excellence de rang mondial ! Nous sommes dans un domaine où si la concentration des talents et la question du financement sont réunies, il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas réussir. Nous avons des étudiants, formés ici, qu’on retrouve dans le management de grandes entreprises, en Afrique comme hors de l’Afrique. Notre ambition, c’est d’être une référence au-delà même de l’Afrique. C’est possible, à travers le travail et l’appui de nos Etats et nos partenariats.

RTN : Quels sont vos rapports avec les autres universités africaines ?

MAS: Nous développons une coopération multiforme avec les institutions d’enseignement supérieur de l’Afrique francophone et au-delà  sous la forme de co-diplomation, de  filières communes, de projets de recherche communs… Les échanges avec les universités se matérialisent également dans le renforcement des capacités humaines et  institutionnelles.

L’ESMT est membre des principaux réseaux regroupant les écoles d’Ingénieurs et les Universités Africaines.

Etant l’école doyenne et leader dans l’enseignement  et la formation en TIC en francophone, notre expertise est sollicitée tant par les institutions de formations publiques que privées. Nous sommes les premiers, à proposer il y a 10 ans de cela des Classes préparatoires aux jeunes africains souhaitant embrasser des formations d’ingénieurs en télécommunications et informatique.

RTN : Votre mot de fin M. Le Directeur Général

MAS: Les opportunités et les perspectives de l’économie numérique sont énormes sur notre continent, et dans cette société du savoir et de la connaissance, les jeunes africains, s’ils croient en eux, en leurs projets,  ont les mêmes chances que n’importe quel autre jeune du monde.

Paru dans Reseau Telecom Network N°72

Laisser un commentaire

À lire absolument

Côte d'Ivoire: Un expert en cyberlégislation interpelle les jeunes sur…

Côte d'Ivoire: Un expert en cyberlégislation interpelle les jeunes sur la cybercriminalité

Prenant part au lancement d'une campagne de sensibilisation sur la cybercriminalité, le mardi 21 novembre 2017 au siège de l'ARTCI…

24 Nov 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Stéphane Richard pose la première pierre du futur siège d'Orange…

Stéphane Richard pose la première pierre du futur siège d'Orange Côte d'Ivoire

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard a procédé à la pose de la première pierre du futur siège social de la…

24 Nov 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Côte d'Ivoire: Ericsson assure la transformation numérique de MTN pour…

Côte d'Ivoire: Ericsson assure la transformation numérique de MTN pour de nouvelles offres en vue

Ericsson vient de déployer plusieurs projets d'envergure avec MTN Côte d'Ivoire dirigé par Freddy Tchala. Le dirigeant s'est attaché l'expertise…

20 Nov 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Bénin: Pourquoi le Directeur Général de MTN est devenu la…

Bénin: Pourquoi le Directeur Général de MTN est devenu la cible des autorités?

Stephen Blewett vient d'être notifié partant de gré ou de force au plus tard le 24 Novembre 2017 du Bénin.…

17 Nov 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :