Sénégal: Wari perd définitivemen…

L'information a fait l'ef…

Sommet YouthConnekt 2017 de Kiga…

Le sommet YouthConnect de…

Bénin: L'heure est aux taxis con…

Le 3 juillet 2017, le gou…

Monetique: La carte prépayée Abi…

Weblogy la société éditri…

Côte d'Ivoire: Requiem pour Alin…

L'ex-géant des télécommun…

Cameroun: MTN inaugure une nouve…

MTN a mis les petits plat…

Congo: Le câble WACS reparé

Il y a environ plus de 2 …

Benin: Çà chauffe dans les téléc…

Les opérateurs des téléco…

Côte d'Ivoire: Orange Money, de …

Le service Orange Money c…

Côte d'Ivoire: Les clients de la…

La Société Ivoirienne de …

«
»
TwitterFacebook

Abonnez-vous à ict4africa par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 287 autres abonnés

Tunisie : «Interférence» dans les services VoIP.

voip2

Depuis le 16 septembre la presse tunisienne relaie l’information selon laquelle Tunisie Télécom, Orange Tunisie et Ooredoo souhaiteraient facturer les services de Voix sur IP tels que Skype, Viber, etc. La décision aurait été prise par les trois opérateurs en accord avec l’Instance Tunisienne des Télécommunications et rendue public par un communiqué. Ces opérateurs justifient cette décision par la baisse de leurs recettes dues à l’utilisation accrue de ces logiciels qui rendent la communication gratuite. Seul Tunisie Telecom a par ailleurs dementi cette information. Cela n’a pas tardé à susciter une levée de boucliers des autorités qui par le biais du Ministre tunisien de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des TIC a publié un communiqué ce Jeudi pour les rappeler à l’ordre. S’appuyant sur la loi, Tawfik Jelassi, juge cette mesure illégale. En effet, dans son article 6, le code des télécommunications stipule que les fournisseurs des services s’engagent à se conformer aux conditions de secret et de neutralité à l’égard des signaux transportés. Citant le décret 3026 du 15 septembre 2008, relatif aux conditions générales de l’utilisation des réseaux publics des télécommunications et des réseaux d’accès, en son article 5. Le ministre ajoute que dans le cadre du respect de la continuité et de la permanence, l’opérateur ne peut interrompre la fourniture du service. Il peut le faire seulement sur autorisation de l’instance nationale des télécommunications. Depuis la parution de cette information dans les journaux, Orange Tunisie et Ooredoo n’ont pas encore réagi.

D’autres pays africains suivent, avec intérêt, la situation en Tunisie afin de contrecarrer l’effet contagion sur leur territoire.

Laisser un commentaire

À lire absolument

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

Sénégal: Wari perd définitivement Tigo

L'information a fait l'effet d'une bombe dans les télécoms ce matin. Dans un communiqué officiel, Millicom annonce la fin du…

31 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Sommet YouthConnekt 2017 de Kigali, place à la jeunesse connectée

Le sommet YouthConnect de Kigali (19 au 21 juillet 2017) est l'occasion pour de nombreux jeunes africains de participer à…

21 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Bénin: L'heure est aux taxis connectés

Le 3 juillet 2017, le gouvernement béninois a lancé en grande pompe le projet "Bénin taxi". Un concept moderne de…

06 Juil 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more

Monetique: La carte prépayée Abidjan.net mise en conformité avec la…

Monetique: La carte prépayée Abidjan.net mise en conformité avec la réglementation de la BCEAO

Weblogy la société éditrice des cartes VISA prépayées Abidjan.net a réajusté le mode d'opération de son outil monétique afin de…

30 Juin 2017 Actualité ict4africa No comments

Read more
  • 1
  • 2
«
»
%d blogueurs aiment cette page :